Publié le

Sérigraphies originales sur Velin d’Arche

Sérigraphies Originales signées par l’Artiste Gilt – Tirées avec le Maître de la sérigraphie d’art Jerry ART.

Sérigraphies sur papier Velin d’Arche

sérigraphie originale, tirage limité à 40 exemplaires, sur papier Velin d’Arche BFK Rives de 270 grammes, numérotées de 1 à 40. Format 50 cm H x 65 cm L. Signées par Gilt le 19/01/2000.

Les sérigraphies originales que propose Gilt ont été créées par l’Artiste fin 1999 et ont été tirées en Janvier 2000 par  le maître de la sérigraphie d’art Jerry ART.

Atelier Jerry Art : Jean-Jacques JARRY a été l’élève du grand Maître de la sérigraphie WIFREDO ARCAY.

Connaître les sérigraphies de Wifredo Arcay, voici ce qu’écrivait Vasarely :
Arcay et la re-création.

Wifredo Arcay est un travailleur acharné. Courageusement il se bat sur deux fronts : il est “compositeur” mais aussi “interprète” chef d’orchestre plastique. Créateur pour lui, re-créateur d’autrui, Arcay est passé maître en sérigraphie. A première vue, cette technique de multiplication paraît simple : la soie (étym, sericum = soie en latin, et non série), plus ou moins fine, tendue sur cadre, porte le négatif de la forme-couleur à imprimer sur la feuille à l’aide d’une raclette.

En réalité, réussir une planche en couleur exige des connaissances étendues – véritable science, des aptitudes physiques et intellectuelles et surtout, d’éminentes qualités d’artiste. Car, comme je le dis plus haut, il ne s’agit pas ici de reproduire, mais bien de “re-créer”.

Techniques :

Je ne vais pas m’étendre sur la chimie compliquée des solvants, des gommes, des liquides cellulosiques, sur la composition et la propriété des couleurs mates, brillantes, maigres ou épaisses, sur le choix des trames, sur celui du papier (tributaires des conditions climatiques: chaleur, humidité, etc.) , sur le problème des caches éliminatoires, sur les difficultés de repérage, sur les systèmes de “roulement” minuté des passages, sur la priorité des couches successives, sur le séchage, le finissage, la sélection, etc.

Pour dominer tout cela et une foule d’impondérables qui se présentent inévitablement en cours d’exécution, il était nécessaire que Arcay fût un véritable homo faber, inventeur à tout instant, avec la performance d’un athlète, avec l’adresse d’un danseur, pondéré et agile, réfléchi et décisif à la fois. Humble devant l’œuvre qu’il déchiffre en sériant les problèmes.

Arcay va réussir le miracle de “rendre” le modèle, tout en créant une nouvelle œuvre. La minutieuse analyse technique du problème relève du domaine des constantes mesurables. Cela résolu, Arcay glissera imperceptiblement vers le terrain de sa propre personnalité. Le choix des nuances à travers d’innombrables touches et essais, l’élimination “d’autres possibilités” et l’adoption des “équivalences” (il s’agit d’une transposition en tout point) résultent de sa propre mesure d’artiste.

le créateur et son re-créateur :

Mais la partie la plus passionnante de l’entreprise d’Arcay consiste sans doute dans ses aspects psychologiques, notamment l’étude de la personnalité de l’auteur du modèle, la pénétration de son univers et la recherche des résonances entre le créateur et son re-créateur.

Toute chose doit être vécue, c’est ici que se situe l’acte capital et dramatique si douloureusement ressenti en musique par tout grand interprète : à quel niveau et jusqu’à quel degré le recréateur doit ou peut s’identifier avec son modèle. Ceci prend une signification particulière lorsqu’il s’agit de sa re-création d’œuvres d’un artiste déjà disparu.

Pour en savoir plus sur la Sérigraphie :

Sérigraphie : https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rigraphie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *